Un tribunal camerounais rejette la demande de remise en liberté des dirigeants de l’opposition

Le 12 janvier, une cour d’appel du Cameroun a rejeté les efforts pour obtenir la remise en liberté d’Olivier Bibou Nissack et d’Alain Fogue Tedom, deux membres éminents du principal parti d’opposition du pays, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), et de 20 autres membres du MRC. Arrêtés en septembre 2020 alors qu’ils exerçaient leur droit à la liberté de réunion, ils sont depuis en détention.

Vidéos

Watch more

News