L’environnement politique et des droits civils en Angola est devenu moins restrictif au cours de la dernière année, et les tribunaux semblaient fonctionner sans ingérence politique. Toutefois, les forces de sécurité ont été impliquées dans des exécutions extrajudiciaires et recourent fréquemment à l'intimidation, à une force excessive et à la détention arbitraire. La campagne de lutte contre la corruption du président João Lourenço a abouti à l’arrestation de plusieurs anciens responsables du gouvernement et du parti au pouvoir.

News