Les violences et les atrocités commises par des groupes armés islamistes, par les forces de sécurité étatiques menant des opérations de lutte contre le terrorisme, ainsi que par des milices progouvernementales ont exacerbé la situation humanitaire et sécuritaire au Burkina Faso. Il est particulièrement perturbant de constater le nombre et la gravité des attaques contre les enseignants et les écoles, perpétrées par des groupes armés islamistes. Peu d’efforts ont été déployés pour tenir les auteurs de ces exactions responsables de leurs actes.

News