Les Émirats arabes unis (EAU) détiennent arbitrairement et emprisonnent injustement des personnes ayant critiqué les autorités. Certains activistes emprisonnés sont maintenus en isolement cellulaire prolongé et, dans certains cas, continuent d’être incarcérés même après l’échéance de leur peine. Les familles des activistes sont régulièrement harcelés par les services de sécurité de l'État. Les détenus se voient souvent refuser des soins de santé essentiels. Les EAU ont retiré la plupart de leurs troupes terrestres des opérations militaires menées par l'Arabie saoudite au Yémen ; toutefois, les forces yéménites soutenues par les EAU continuent de commettre des exactions dans ce pays. Les lois émiraties discriminent contre les migrants, les femmes et les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT). Les EAU ont souvent refusé aux activistes et aux organisations internationales de défense des droits humains de mener des recherches dans ce pays.

News