En mai 2017, Lenin Moreno est entré en fonction en tant que président de l’Équateur, après avoir remporté une élection âprement disputée. Contrairement à son prédécesseur, Rafael Correa, le président Moreno a publiquement exprimé son souhait de renforcer le respect de la liberté d'expression, et s’est engagé à exiger que son gouvernement fasse preuve d’une plus grande tolérance. Toutefois, l'Équateur est toujours confronté à de graves défis en matière de droits humains. Ils s’agit notamment de certaines dispositions strictes dans la loi qui réglemente les médias, des entraves à l’indépendance judiciaire, des conditions de détention parfois très dures, et des restrictions limitant l’accès des femmes et des filles aux soins de santé sexuelle.

News