Skip to main content

Danemark/Bahreïn: Libérer un activiste détenu à Bahreïn

108 organisations ont appelé le roi de Bahreïn à commuer la peine prononcée contre Abdulhadi Al-Khawaja

Des manifestants bahreïniens tenaient des affiches demandant la libération de l’activiste emprisonné Abdulhadi al-Khawaja lors d’un rassemblement à Jidhafs, dans le nord de Bahreïn, le 6 avril 2012. © 2012 AP Photo/Hasan Jamali

(Beyrouth, le 22 janvier 2021) - Le gouvernement danois devrait renforcer ses efforts pour obtenir la libération immédiate et inconditionnelle d'un éminent défenseur des droits humains qui a la double citoyenneté danoise et bahreïnienne, ont déclaré aujourd'hui 108 organisations dans une lettre conjointement adressée à la Première ministre du Danemark, Mette Frederiksen. Abdulhadi Al-Khawaja, 59 ans, purge une peine d'emprisonnement à perpétuité dans la prison de Jau à Bahreïn. Il a été condamné suite à ses activités pacifiques en faveur des droits humains et de réformes politiques, en violation de son droit à la liberté d'expression

Abdulhadi Al-Khawaja a été arrêté le 9 avril 2011, en raison de son rôle dans l'organisation de manifestations en faveur de réformes politiques, lors du mouvement populaire pro-démocratie ayant débuté en février 2011. Suite à sa violente arrestation par les forces de sécurité, Al-Khawaja a été soumis à des sévices physiques – y compris des abus sexuels – et psychologiques lors de sa détention. En juin 2011, Al-Khawaja a été condamné à la prison à vie à l’issue d’un procès inéquitable  qui n’a respecté ni le droit pénal bahreïnien, ni les normes internationales de procès équitables.

« Il ne fait aucun doute que la condamnation d'Abdulhadi al-Khawaja était injuste et un signe d’oppression, visant à réduire au silence cet homme qui défendait à voix haute les droits des Bahreïniens », a déclaré Joe Stork, directeur adjoint de la divison Moyen-Orient à Human Rights Watch. « Al-Khawaja n'aurait pas dû passer une seule minute derrière les barreaux, mais cela fait déjà presque une décennie qu’il est injustement détenu. »

Al-Khawaja, un défenseur des droits humains de renommée internationale, est le co-fondateur du Gulf Center for Human Rights (GCHR) et du Bahrain Center for Human Rights (BCHR), dont il est également l'ancien président. Il a aussi travaillé comme coordinateur de projets au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour Front Line Defenders, de 2008 jusqu'au début de 2011.

--------------

Tweets

Your tax deductible gift can help stop human rights violations and save lives around the world.